Archive pour pénitence

106 L’aspiration à la paix

Angelus, Dimanche 23 juillet 2006
Les Combes (Val d’Aoste)

Merci à vous tous pour votre accueil si chaleureux et si cordial. Excellence, je vous remercie pour vos aimables paroles de salutations, dans lesquelles vous avez rappelé que jeudi dernier, face à l’aggravation de la situation au Moyen-Orient, j’ai proclamé pour ce dimanche une Journée spéciale de prière et de pénitence, en invitant les pasteurs, les fidèles et tous les croyants à implorer de Dieu le don de la paix. Je renouvelle avec force l’appel aux parties en conflit, afin qu’elles cessent immédiatement le feu et permettent l’envoi d’aides humanitaires, et afin que, avec le soutien de la Communauté internationale, on recherche des voies pour entamer des négociations. Je profite de cette occasion pour réaffirmer le droit des Libanais à l’intégrité et à la souveraineté de leur pays, le droit des Israéliens à vivre en paix dans leur Etat et le droit des Palestiniens à avoir une patrie libre et souveraine. Je suis également particulièrement proche des population civiles sans défense, injustement frappées par un conflit dont elles ne sont que les victimes: aussi bien de celles de Galilée, contraintes à vivre dans des abris, que de la grande multitude de Libanais qui, encore une fois, voient leur pays détruit et ont dû tout abandonner et chercher un refuge ailleurs. J’élève à Dieu une prière implorante, afin que l’aspiration à la paix de l’immense majorité des populations puisse se réaliser au plus tôt, grâce à l’engagement concordant des responsables. Je renouvelle également mon appel à toutes les Organisations caritatives, afin qu’elles fassent parvenir à ces populations l’expression concrète de la solidarité commune.

Commentaires

042 Vendredi Saint

Audience générale, 12 avril 2006, §3

christCentré sur le mystère de la Passion, le Vendredi Saint est un jour de jeûne et de pénitence, entièrement orienté vers la contemplation du Christ sur la Croix. Le récit de la passion est proclamé dans les églises et les paroles du prophète Zacharie retentissent : « Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19, 37). Et nous aussi, le Vendredi Saint, nous voulons réellement tourner notre regard vers le cœur transpercé du Rédempteur dans lequel — écrit saint Paul — sont « cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance » (Col 2, 3), où, plus encore, « habite la plénitude de la divinité » (Col 2, 9), c’est pourquoi l’Apôtre peut affirmer résolument ne rien vouloir connaître d’autre « que Jésus Christ, ce Messie crucifié » (1 Co 2, 2). C’est vrai : la croix révèle « la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur » — les dimensions cosmiques, tel est le sens — d’un amour qui dépasse toute connaissance — l’amour va au-delà de ce que l’on connaît — et nous comble de « la plénitude de Dieu » (Ep 3, 18-19). Dans le mystère du Crucifié « s’accomplit le retournement de Dieu contre lui-même, dans lequel il se donne pour relever l’homme et le sauver — tel est l’amour dans sa forme la plus radicale » (Encyclique Deus caritas est, n. 12). La Croix du Christ, écrit au Ve siècle le pape saint Léon le Grand, « est source de toutes les bénédictions, et cause de toutes les grâces » (Disc. 8 sur la passion du Seigneur, 6-8; PL 54, 340-342).

Commentaires

Eazy Islam |
Josue |
Passion Templiers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS