Archive pour évangélisation

128 Aimer avec l’Amour du Christ ressuscité

Discours, 4 juillet 2005, §4
(à un pèlerinage de l’archidiocèse de Madrid)

…l’Esprit nous exhorte à faire parvenir à chaque homme et à chaque femme l’Amour que Dieu le Père a montré en Jésus Christ. Cet amour est vif, généreux, inconditionné, et il s’offre non seulement à ceux qui écoutent le messager, mais également à ceux qui l’ignorent ou le refusent. Chaque fidèle doit se sentir appelé à aller, en tant qu’envoyé du Christ, à la recherche de ceux qui se sont éloignés de la communauté, comme ces disciples d’Emmaüs qui avaient cédé au découragement (cf. Lc 24, 13-35). Il faut aller jusqu’aux extrémités de la société pour apporter à tous la lumière du message du Christ sur la signification de la vie, de la famille et de la société, en rejoignant les personnes qui vivent dans le désert de l’abandon et de la pauvreté, et en les aimant avec l’Amour du Christ ressuscité. Dans chaque apostolat, et dans l’annonce de l’Evangile, comme le dit saint Paul, si « je n’ai pas la charité je ne suis rien » (1 Co 13, 2).

Commentaires

073 L’aventure des Apôtres

Audience générale, mercredi 22 mars 2006, §3

C’est précisément cet aspect [cf. Citation 072] qui est mis en évidence par l’évangéliste Jean dès la première rencontre de Jésus avec les futurs apôtres. Ici, le cadre est différent. La rencontre se déroule sur les rives du Jourdain. La présence des futurs disciples, venus eux aussi, comme Jésus, de Galilée pour vivre l’expérience du baptême administré par Jean, apporte une lumière sur leur monde spirituel. C’étaient des hommes qui attendaient le Règne de Dieu, désireux de connaître le Messie, dont la venue était annoncée comme imminente. L’indication de Jean le Baptiste, qui montre en Jésus l’Agneau de Dieu (cf. Jn 1, 36) suffit pour que s’élève en eux le désir d’une rencontre personnelle avec le Maître. Les phrases du dialogue de Jésus avec les deux premiers futurs Apôtres sont très significatives. A la question : « Que cherchez-vous ? », ils répondent par une autre question : « Rabbi (c’est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? ». La réponse de Jésus est une invitation : « Venez et vous verrez » (cf. Jn 1, 38-39). Venir pour pouvoir voir. L’aventure des Apôtres commence ainsi, comme une rencontre de personnes qui s’ouvrent l’une à l’autre. Une connaissance directe du Maître commence ainsi pour les disciples. Ils voient où il demeure et commencent à le connaître. En effet, ils ne devront pas être les annonciateurs d’une idée, mais les témoins d’une personne. Avant d’être envoyés évangéliser, ils devront « demeurer » avec Jésus (cf. Mc 3, 14), établissant avec lui une relation personnelle. Sur cette base, l’évangélisation ne sera autre qu’une annonce de ce qu’ils ont vécu et une invitation à entrer dans le mystère de la communion avec le Christ (cf. 1 Jn 13).

Commentaires

060 Un don d’amour qui nous fait vivre

Dialogue avec les jeunes, Jeudi 6 avril 2006, 3ème question
(Rencontre avec les jeunes du diocèse de Rome et du Latium en préparation à la XXI Journée de la Jeunesse)

Nous nous demandons tous ce que le Seigneur attend de nous. Il me semble que le grand défi de notre temps – c’est ce que me disent également les Evêques en visite « ad limina », ceux d’Afrique par exemple – soit la sécularisation : c’est-à-dire une façon de vivre et de présenter le monde comme si Deus non daretur, c’est-à-dire comme si Dieu n’existait pas. On veut réduire Dieu à la sphère du privé, à un sentiment, comme s’Il n’était pas une réalité objective et ainsi, chacun forme son propre projet de vie. Mais cette vision qui se présente comme si elle était scientifique, n’accepte comme valable que ce qui peut être vérifié par l’expérience. Avec un Dieu qui ne se prête pas à l’expérience immédiate, cette vision finit par déchirer également la société : il en découle en effet que chacun forme son projet et à la fin, chacun s’oppose à l’autre. Une situation, comme on le voit, clairement invivable. Nous devons rendre Dieu à nouveau présent dans nos sociétés. Cela me semble être la première nécessité : que Dieu soit à nouveau présent dans notre vie, que nous ne vivions pas comme si nous étions autonomes, autorisés à inventer ce que sont la liberté et la vie. Nous devons prendre acte du fait que nous sommes des créatures, constater qu’il y a un Dieu qui nous a créés et que demeurer dans sa volonté n’est pas une dépendance, mais un don d’amour qui nous fait vivre.

Commentaires

049 Des témoins joyeux de l’Évangile

Audience générale, 19 avril 2006, §2

L’évangéliste saint Jean raconte que Jésus, après sa résurrection, confia à Pierre le soin de son troupeau. Pierre, les autres Apôtres et leurs successeurs, ont répandu dans le monde entier le message évangélique, dont le mystère pascal – la passion, la mort et la résurrection de Jésus – constitue le centre. L’Église célèbre aussi ce mystère chaque dimanche, jour où nous faisons mémoire de la résurrection du Seigneur. Le Christ est ressuscité ; il est vivant pour toujours. Il nous invite à devenir des témoins joyeux de l’Évangile ; cela ne signifie pas se désintéresser des réalités terrestres, mais insuffler dans ses activités humaines une respiration surnaturelle.

Commentaires

035 Jeunes du troisième millénaire

Message, 22 février 2006, § 7
Aux jeunes du monde à l’occasion de la XXIe Journée Mondiale de la Jeunesse, 2006

Construire votre vie sur le Christ, en accueillant avec joie sa parole et en mettant en pratique ses enseignements : jeunes du troisième millénaire, tel doit être votre programme ! Il est urgent que se lève une nouvelle génération d’apôtres enracinés dans la parole du Christ, capables de répondre aux défis de notre temps et prêts à répandre partout l’Évangile. C’est ce que le Seigneur vous demande, ce à quoi l’Église vous invite, ce que le monde – même sans le savoir – attend de vous ! Et si Jésus vous appelle, n’ayez pas peur de lui répondre avec générosité, spécialement s’il vous propose de le suivre dans la vie consacrée ou dans la vie sacerdotale. N’ayez pas peur ; faites-lui confiance, et vous ne serez pas déçus !

Commentaires

033 Ne pas avoir peur de suivre le Christ

Dimanche 2 avril 2006, Place Saint-Pierre
(à l’occasion du rosaire promu par le diocèse de Rome pour le 1er anniversaire de la mort du serviteur de Dieu le Pape Jean-Paul II)

En ce premier anniversaire de son retour à la Maison du Père, nous sommes invités ce soir à accueillir à nouveau l’héritage spirituel qu’il nous a laissé ; nous sommes incités, entre autres, à vivre en recherchant inlassablement la Vérité qui seule comble notre cœur. Nous sommes encouragés à ne pas avoir peur de suivre le Christ, pour apporter à tous l’annonce de l’Evangile, qui est le ferment d’une humanité plus fraternelle et solidaire. Du ciel, Jean-Paul II nous aide à poursuivre notre chemin, en demeurant de dociles disciples de Jésus pour être, comme lui-même aimait le répéter aux jeunes, des « sentinelles du matin » en ce début du troisième millénaire chrétien. Dans ce but, invoquons Marie, la Mère du Rédempteur, envers laquelle il nourrit toujours une tendre dévotion.

Commentaires

026 V centenaire des Musées du Vatican

Au terme de l’Angelus, 19 mars 2006 (III Dimanche de Carême)

Nous célébrons cette année le V centenaire des Musées du Vatican, que mon bien-aimé prédécesseur Jean-Paul II a définis comme l’une des plus importantes portes du Saint-Siège ouvertes sur le monde. Cette institution offre en effet une contribution importante à la mission de l’Église, en communiquant à des millions de personnes les vérités chrétiennes à travers le langage de l’art. Je forme les meilleurs vœux pour les manifestations culturelles prévues et j’assure de mon souvenir dans la prière tous ceux qui travaillent dans les Musées du Vatican et tous les visiteurs.

Commentaires

025 Saint Benoît Abbé

Angelus, Dimanche 10 juillet 2005

Demain sera célébrée la fête de saint Benoît Abbé, Patron de l’Europe, un saint qui m’est particulièrement cher, comme on peut le deviner à travers le choix de mon nom. (…) Sur les cendres de l’Empire romain, Benoît, recherchant avant tout le Royaume de Dieu, jeta, peut-être même sans s’en rendre compte, la semence d’une nouvelle civilisation qui devait se développer, en intégrant les valeurs chrétiennes à l’héritage classique, d’une part, et aux cultures germanique et slave, de l’autre.

(…) Benoît ne fonda pas une institution monastique ayant pour but principalement l’évangélisation des peuples barbares, comme d’autres grands moines missionnaires de l’époque, mais il indiqua à ses disciples comme objectif fondamental et même unique de l’existence, la recherche de Dieu : Quaerere Deum. Il savait toutefois que, lorsque le croyant entre en relation profonde avec Dieu, il ne peut se contenter de vivre de façon médiocre à l’enseigne d’une éthique minimaliste et d’une religiosité superficielle. On comprend alors mieux, sous cette lumière, l’expression que Benoît tira de saint Cyprien et qui résume dans sa Règle (IV, 21) le programme de vie des moines : Nihil amori Christi praeponere, « Ne rien placer au-dessus de l’amour du Christ ». C’est en cela que consiste la sainteté, proposition valable pour chaque chrétien et devenue une véritable urgence pastorale à notre époque où l’on ressent le besoin d’ancrer la vie et l’histoire à de solides références spirituelles.

Commentaires

024 Aider à rencontrer le Christ

Angelus, Dimanche 3 juillet 2005

Chers frères et sœurs, combien il est nécessaire que, en ce début de troisième millénaire, la communauté chrétienne tout entière proclame, enseigne et témoigne intégralement des vérités de la foi, de la doctrine et de la morale catholique dans l’unanimité et la concorde ! Que le Compendium du Catéchisme de l’Eglise catholique puisse contribuer également au renouveau souhaité de la catéchèse et de l’évangélisation, afin que tous les chrétiens – enfants, jeunes et adultes, familles et communautés -, dociles à l’action de l’Esprit Saint, deviennent dans tous les milieux des catéchistes et des évangélisateurs, aidant les autres à rencontrer le Christ. C’est ce que nous demandons avec confiance à la Vierge Mère de Dieu, Etoile de l’évangélisation.

Commentaires

Eazy Islam |
Josue |
Passion Templiers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS