124 La Reine de la paix

Angelus, mardi 15 août 2006
Castel Gandolfo

A la Reine de la paix, que nous contemplons aujourd’hui dans la gloire céleste, je voudrais confier une fois de plus les préoccupations de l’humanité pour chaque lieu du monde déchiré par la violence. Nous nous unissons à nos frères et sœurs qui, en ces mêmes heures, sont rassemblés dans le sanctuaire de Notre-Dame du Liban à Harissa, pour une Célébration eucharistique présidée par le Cardinal Roger Etchegaray, qui s’est rendu au Liban en tant que mon Envoyé spécial, pour apporter le réconfort et la solidarité concrète à toutes les victimes du conflit et prier pour la grande intention de la paix. Nous sommes également en communion avec les Pasteurs et les fidèles de l’Eglise qui est en Terre Sainte, qui sont réunis dans la Basilique de l’Annonciation à Nazareth, autour du Représentant pontifical en Israël et en Palestine, Mgr Antonio Franco, pour prier pour les mêmes intentions. Ma pensée va également vers la chère nation du Sri Lanka, menacée par l’aggravation du conflit ethnique ; vers l’Irak, où l’effroyable et quotidienne effusion de sang éloigne la perspective de réconciliation et de reconstruction. Que Marie obtienne pour tous des sentiments de compréhension, de volonté d’entente et de désir de concorde !

Laisser un commentaire